Une demande de bisou décodée après… 800 ans!

Les aventuriers scandinaves que nous appelons (à tort) Vikings ne passaient pas tout leur temps à piller des monastères: ils avaient aussi un petit côté romantique — ou rigolo, selon les points de vue. En cette Saint-Valentin, voici l’histoire de l’un d’entre eux. 
 
Quelque part au 13e siècle ou à peu près, un petit comique a gravé, sur un bout de bois, un message en runes codé. Jonas Nordby, un étudiant au doctorat, a récemment réussi à déchiffrer le code, qui était tombé dans l’oubli au cours des siècles; pour y arriver, il a utilisé quelque 80 inscriptions utilisant le même système et a analysé les fréquences d’apparitions de certains caractères pour tenter de traduire le charabia gravé sur les bouts de bois en quelque chose de compréhensible pour quelqu’un qui s’y connaît en langue nordique médiévale.
 
Résultat: il a fini par comprendre que le message inscrit sur le bout de bois ci-dessus est tout simplement «embrasse-moi»!
 
D’autres inscriptions seraient l’équivalent médiéval de graffitis de tagueurs, soient les noms de leurs auteurs accompagnés de messages de défi à quiconque tenterait de les identifier.
 
En cette Saint-Valentin, espérons que la personne à qui la demande de bisou était destinée, il y a huit siècles, connaissait les secrets du code!
 
Source: Neatorama