Une Prius trafiquée pour s’alimenter comme un tramway

Drôle d’histoire que celle d’un certain Jon, qui a trafiqué sa Prius pour qu’elle soit capable de s’alimenter à même le réseau électrique du transport en commun de San Francisco.

Selon l’article de The Bold Italic qui m’a fait découvrir cet hurluberlu, l’affaire est louche et la seule raison pour laquelle Jon n’est pas encore dans l’eau chaude est que personne n’avait pensé à interdire explicitement ce genre de choses dans la réglementation!

Toujours est-il que la voiture de Jon utilise le même genre d’antennes que les véhicules du transport en commun et qu’une bonne partie de l’alimentation qu’elle reçoit (600 volts, 400 ampères) doit être dissipée par une tonne de résistances pour éviter que les circuits de la Prius (qui sont conçus pour une batterie de 273 volts et 6,5 ampères) ne s’autodétruisent.

Il s’agit du 3e véhicule-pirate de Jon. Le deuxième, incapable de supporter la puissance du réseau électrique municipal, a connu une triste fin quand son bloc-moteur a pris feu et que les composantes en plastique de sa carrosserie ont fondu!

Source: The Bold Italic