Une protection supplémentaire pour Facebook

750 millions de membres, c’est une communauté très alléchante pour les cyber-criminels en tout genre. Surtout que Facebook est une plate-forme sociale particulièrement démocratique et ouverte qui attire tout de sorte de monde. Ils sont nombreux à ne pas être des ‘geeks’, ‘techies’ et autres maniaques de technos, tous des gens plus méfiants que la moyenne des ours quand vient le temps de cliquer sur un lien.

Justement, après avoir réglé les paramètres de confidentialité de base, l’ours moyen ne devrait pas avoir à se soucier de sécurité. Mais bon, il arrive parfois qu’on clique sur des liens à l’aveuglette; des liens qui conduisent souvent à du spam ou d’autres sites malveillants qui pourraient entraîner une infection par malware.

Pour mieux protéger ses utilisateurs, Facebook vient de s’associer à l’entreprise de sécurité Websense. Maintenant, quand vous cliquerez sur un lien douteux, l’outil de Websense vérifiera dans sa base de données pour déterminer si le lien est effectivement malicieux. Si tel est le cas, vous serez prévenu et vous aurez le choix de continuer, de retourner à la page précédente ou encore d’obtenir plus d’informations pour savoir pourquoi le lien est considéré comme suspect.

Et attention, utilisateurs de téléphones intelligent et de tablette électronique, les chercheurs de BitDefender, fabricant de logiciels anti-virus, nous apprennent que près d’un quart des utilisateurs de Facebook piégés par une arnaque sur le réseau social, l’ont été depuis leur appareil mobile.

Sources: lemondeinformatique.fr, securityweek.com