Utiliser Google Translate pour faire du «beatboxing» !

Si vous avez un peu de temps libre devant vous, allez faire un tour sur Google Translate et détournez le service vers des fins aussi inutiles que ludiques en le transformant en «beatbox».

Le truc existe depuis un bon bout de temps mais revient dans l’actualité depuis quelques jours; après tout, c’est le propre des idées brillantes et/ou loufoques d’être redécouvertes de façon périodique! 
 
La recette de base consiste à demander à Google Translate de traduire un texte en allemand, puis de lui fournir une séquence de caractères en apparence insensée comme celle-ci, publiée sur Mashable
 
pv zk bschk pv zk pv bschk zk pv zk bschk pv zk pv bschk zk bschk pv bschk bschk pv kkkkkkkkkk bschk bschk bschk pv zk bschk pv zk pv bschk zk pv zk bschk pv zk pv bschk zk bschk pv bschk bschk pv kkkkkkkkkk bschk bschk bschk pv zk bschk pv zk pv bschk zk pv zk bschk pv zk pv bschk zk bschk pv bschk bschk pv kkkkkkkkkk bschk bschk bschk pv zk bschk pv zk pv bschk zk pv zk bschk pv zk pv bschk zk bschk pv bschk bschk pv kkkkkkkkkk bschk bschk bschk pv zk bschk pv zk pv bschk zk pv zk bschk pv zk pv bschk zk bschk pv bschk bschk pv kkkkkkkkkk bschk bschk bschk
 
Des geeks avec de la persévérance ont même développé une sorte de «vocabulaire» pour assembler ses propres beats; on peut le trouver ici.
 
Notez que si vous essayez de faire traduire le texte en français, le résultat n’est pas bon du tout, mais que certaines autres langues pourraient causer de belles surprises dans certains cas. L’albanais, paraît-il, sonne parfois comme un synthétiseur...
 
Photo : richardavis