Véhicule à hydrogène

Après les essais de Hyundai avec la berline FCX Clarity à l’hydrogène, voici que le constructeur sud-coréen Hyundai annonce le début de la production de son modèle Tucson ix35 à l’usine d’Ulsan, en Corée du Sud.

Pour Hyundai, il s’agit d’une nouvelle chaine de montage entièrement dédiée à la production de véhicules mus par un moteur électrique qui s’alimente à l’hydrogène. C'est une première dans le monde de l’automobile. La semaine dernière, le premier modèle assemblé à cette usine fut présenté au Salon de l’auto de Genève.

 

De 3e génération


Le Hyundai Tucson ix FCEV de 3e génération est propulsé par un moteur électrique de 136 chevaux (100 kW), associé à une batterie au lithium-ion conçue par LG qui puise son énergie par le biais d’une pile à combustion, laquelle génère de l’électricité avec le concours de l’hydrogène. À des fins sécuritaires, l’hydrogène comprimé à 700 bars est stocké dans deux réservoirs à double épaisseur.

 

Production très limitée


La production du Tucson ix FCEV se fera à très petite échelle. Ainsi, les 17 premiers prototypes seront livrés à la ville de Copenhague, au Danemark, ainsi qu’à celle de Skäne, en Suède. Par la suite, Hyundai recueillera les données des expériences vécues sur le terrain et apportera les corrections qui s’imposent.

Si tout se déroule comme prévu, Hyundai compte assembler 1 000 véhicules à l’hydrogène d’ici 2015.

Côté chiffres:

  • accélérations de 0 à 100 km/h en 12,5 secondes;
  • vitesse maximale de 160 km/h;
  • autonomie de 594 kilomètres;
  • émissions uniquement en H2O.