Véhicules de police E7 et TX7

Les vénérables Ford Crown Victoria Police Pack tirent leur révérence et elles seront remplacées, soit par des:

  • Chevrolet Caprice PPV;
  • Ford Police Interceptor;
  • Ford Explorer Police Interceptor;
  • Dodge Charger Pursuit.

Outre ces quatre possibilités, un 4e constructeur va venir les affronter et il s’appelle Carbon Motors.

 

Carbon Motors


Il s’agit d’un petit constructeur qui compte assembler dès l’an prochain, une voiture de police pas comme les autres, propulsée par un moteur turbo-diésel d’origine BMW.

Selon les dires de la direction de Carbon Motors, ils auraient déjà un carnet de commandes bien rempli, comprenant 14 000 réservations.

 

Le modèle E7


Parmi ses principales caractéristiques, nous retrouvons des gyrophares à DEL plutôt imposants placés aux extrémités du pare-choc avant, tandis que d’autres sont incrustés dans le toit.

Personne ne pourra prétendre ne pas avoir vu venir cette voiture de police.

 

Le moteur BMW


Le contrat signé entre les deux partenaires, vise la production de 240 000 moteurs six cylindres diésels de 3,0 litres, démontrant une puissance de 265 chevaux. Le tout accouplé à une boite automatique à six rapports.

Avec toute cette fougue, la voiture de police pourra atteindre 100 km/h en six secondes et aura une vitesse de pointe de 250 km/h.

Selon les données de la compagnie, cette berline réservée aux corps policiers, enregistrerait une économie d’essence réduite de 40%, en comparaison de celle octroyée par les autres voitures de police.

 

Le modèle TX7


En plus de la berline E7, Carbon Motors prévoit produire un véhicule ultra sécuritaire et multidisciplinaire, conçu pour transporter des prisonniers, des dignitaires, de l’argent, voire des matières explosives ou chimiques.

Pour ce faire, le TX7 sera pourvu d’un système de reconnaissance de matières dangereuses et d’armes de destruction massive.

Le TX7 est mu par un moteur V8 diesel accouplé à une boite automatique à six rapports.

Ces deux projets de Carbon Motors viendront s’ajouter à ce marché très lucratif, chez nos voisins du Sud, qui compte plus de 840 000 véhicules de police à travers le pays.