Vente d’Oculus à Facebook ne fait pas hurler tout le monde!

La nouvelle a fait grand bruit la semaine dernière: Facebook mettait la main sur la firme de réalité virtuelle Oculus, qui développe l’intrigant périphérique de réalité virtuelle Oculus Rift. La chose n’a pas fait que des heureux: certaines personnes n’ont pas aimé qu’une technologie dans laquelle ils voient l’avenir du jeu vidéo passe sous la férule d’un réseau social où «jeu» rime avec «FarmVille» bien plus qu’avec «révolution». Semble-t-il que certains dirigeants d’Oculus auraient même reçu des menaces de mort de la part de quelques exaltés!

John Carmack, le programmeur légendaire qui a rompu ses liens avec id Software il y a quelques mois pour devenir le directeur technique d’Oculus, est plutôt positif. Selon lui, il était inévitable que les grands de l’industrie se lancent dans la réalité virtuelle à court terme, comme on a pu le voir avec le Projet Morpheus de Sony. Quant à Facebook, Carmack pense que la compagnie partage sa vision de l’avenir des choses — une vision qu’il a eu l’occasion de partager personnellement avec Mark Zuckerberg lorsqu’il a passé un après-midi en sa compagnie à discuter de technologie une semaine avant l’acquisition.

Est-ce que la confiance de John Carmack suffira à apaiser les inquiétudes des joueurs? J’ose espérer que oui… Quoique les plans de Facebook pour Oculus, hormis la création d’un environnement social de réalité virtuelle, ne soient pas faciles à deviner. Disons qu’au minimum, Carmack et sa bande ne risquent pas de manquer de moyens pour accomplir ce qu’ils souhaitent réaliser!

Source: Polygon