Vettel détrône Alonso

Doublé de l'équipe Red Bull au Grand Prix de Corée du Sud.

En remportant le week-end dernier son troisième Grand Prix consécutif, l'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull-Renault) dépasse désormais l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari) au sommet du classement du championnat du monde de Formule 1, à quatre épreuves de la fin de la saison.

Sur le circuit de Yeongam en Corée du Sud, Vettel et son coéquipier Mark Webber ont éclipsé leurs rivaux, preuve que l'équipe Red Bull est bel et bien redevenue l'écurie à battre. Pour Alonso, bien aidé cette fois par son coéquipier Felipe Massa qui termine sur ses talons, la troisième place ne suffit pas en terme de points pour rester premier au championnat. Toutefois, les Ferrari ont démontré qu'il fallait encore compter avec elles, tandis que les McLaren ont complètement manqué le rendez-vous coréen. Pour Hamilton, les chances d'un second titre mondial s'envolent tout doucement, le point de la dixième place finale récolté après des problèmes de barre antiroulis, étant bien maigre. Quant à son coéquipier Jenson Button, percuté par la Sauber du Japonais Kobayashi dès le troisième virage, il a vécu l'un de ses Grand Prix les plus brefs en carrière.

Derrière les deux Red Bull et les deux Ferrari, Kimi Raikkönen (Lotus-Renault) complète le "Top 5", devant Nico Hülkenberg (Force India-Mercedes), Romain Grosjean (Lotus-Renault), les Toro Rosso-Ferrari de Jean-Éric Vergne et Daniel Ricciardo, et Lewis Hamilton.

Le Championnat du monde d'Endurance était lui aussi en Asie le week-end dernier, alors qu'étaient présentées les 6 Heures de Fuji, au Japon. Sur un circuit appartenant à Toyota, la marque japonaise a de nouveau réalisé des miracles, le trio Alexander Wurz/Nicolas Lapierre/Kazuki Nakajima imposant son prototype Toyota TS030 Hybrid au nez et à la barbe des deux Audi R18 e-tron quattro.

En NASCAR, devant les estrades à moitié remplies du Charlotte Motor Speedway (Caroline du Nord), la Coupe Sprint présentait la trente-et-unième de ses trente-six courses de la saison, la cinquième de dix comptant pour la phase finale ("The Chase"). L'événement du week-end pour les Américains, c'était toutefois l'absence de Dale Earnhardt Jr. Victime d'une commotion cérébrale dans le carambolage du dernier tour à Talladega une semaine plus tôt, l'idole du pays doit faire l'impasse sur au moins deux courses. C'était donc la première fois depuis 1979 qu'une épreuve de Coupe Sprint de NASCAR était disputée sans le nom Earnhardt sur la grille de départ !

La course a été remportée par Clint Bowyer (Toyota) grâce à une excellente stratégie d'économie de carburant lors des derniers tours. Au sommet du classement, Brad Keselowski demeure meneur mais Jimmie Johnson et Denny Hamlin se sont rapprochés à quelques points de lui.

La série NASCAR Nationwide présentait elle aussi une course à Charlotte. Elle a été remportée par Joey Logano (Toyota), son huitième gain dans cette série en 2012.

En rallye enfin, l'Italien Basso (Ford Fiesta S2000) a remporté le Rallye de San Remo, comptant pour l'Intercontinental Rally Challenge. Quant à l'avant-dernier rendez-vous de la Coupe nord-américaine, il avait lieu dans l'Ouest canadien, dans le cadre du Pacific Forest Rally. Le Québécois Antoine L'Estage et sa co-pilote Nathalie Richard (Mitsubishi Lancer Évo.X) l'ont emporté. Déjà assurés du titre nord-américain, ce nouveau succès leur donne en plus un cinquième titre national canadien.