Vettel se replace dans la course au titre mondial!

Sebastian Vettel, vainqueur du Grand Prix F1 de Singapour.

Quatorzième des vingt manches du Championnat du monde 2012 de Formule 1, le Grand Prix de Singapour a vu le double champion du monde en titre Sebastian Vettel renouer avec le succès le week-end dernier. Avec sa multitude de vainqueurs différents cette saison, on en avait presqu'oublié le pilote Red Bull-Renault, dont la dernière victoire remontait au Grand Prix de Bahreïn, en avril.

Dans la ville-état asiatique, Vettel a tout de même bénéficié d'une petite dose de chance car à l'origine personne ne semblait en mesure de pouvoir battre Lewis Hamilton qui, qualifié en pole position, mena la première moitié de course avant de voir la boîte de vitesses de sa McLaren-Mercedes rendre l'âme. Deuxième, Vettel héritait soudainement du commandement et, contenant sans peine la remontée de Jenson Button avec l'autre McLaren dans les derniers tours, il a triomphé. Un succès qui lui permet de revenir à la deuxième place au championnat, à vingt-neuf points de Fernando Alonso (Ferrari), troisième de ce Grand Prix.

Paul Di Resta avec sa Force India-Mercedes termine quatrième. C'est à ce jour le meilleur résultat en F1 pour le jeune pilote écossais, qui dispute sa seconde année de F1. Nico Rosberg (Mercedes) et les duettistes de l'équipe Lotus-Renault, Kimi Raikkönen et Romain Grosjean, complètent le "Top 7".

En NASCAR, Denny Hamlin (Toyota) a remporté une troisième victoire en cinq départs dans la Coupe Sprint, pour se hisser au troisième rang du championnat, derrière le nouveau meneur, le multiple champion Jimmie Johnson (Chevrolet) et Brad Keselowski (Dodge). Si la Coupe Sprint roulait sur l'ovale de Loudon au New Hampshire, les deux autres séries vedettes de NASCAR étaient quant à elles au Kentucky Speedway. En Nationwide, la victoire est revenue à Austin Dillon, tandis qu'en Camping World Trucks, c'est James Buescher qui s'est imposé.

Le Championnat du monde des Voitures GT présentait quant à lui son avant-dernier rendez-vous de la saison 2012, et fort probablement de son histoire. En effet, avec la concurrence du Championnat du monde d'Endurance et de plusieurs autres séries pour voitures GT en Europe et ailleurs dans le monde, cette série a toutes les peines du monde à rassembler plus d'une douzaine de concurrents depuis quelques mois. Malgré tout, les courses demeurent disputées. Cette fois, sur le circuit du Nürburgring, c'est le duo Toni Vilander/Filip Salaquarda qui l'a emporté, offrant ainsi à la Ferrari 458 Italia un premier gain dans cette compétition.

Enfin, dans la Coupe nord-américaine des Rallyes, le Californien Ken Block et son co-pilote Alessandro Gelsomino (Ford Fiesta HFHV) ont récolté une seconde victoire consécutive. Cette fois c'était à l'Olympus Rally, dans l'État de Washington. Sur des routes qui ont, dans les années 1990, accueilli le Championnat du monde, les meilleurs spécialistes nord-américains ont été contraints de disputer une épreuve fortement réduite dans son parcours, suite à la menace de feux de forêts. Block a remporté toutes les étapes, pour l'emporter devant l'Anglais David Higgins (Subaru Impreza WRX STi) et le Québécois Antoine L'Estage (Mitsubishi Lancer Évo.X). Toutefois, cette troisième place suffit à L'Estage et sa co-pilote Nathalie Richard pour être couronnés champions, alors qu'il reste encore deux manches au Canada à disputer.
 

Catégories