Vol de voiture

Qu’ont en commun les desserts, les téléphones intelligents et la belle-famille?

Les propriétaires de véhicule les abandonneraient tous pour éviter que leur auto ou leur camion ne soit volé

Le vol est une préoccupation constante des propriétaires de véhicule. En fait, selon un récent sondage, plus d’un répondant sur trois est inquiet de se faire voler son véhicule, alors que 10 % d’entre eux ont affirmé avoir déjà été victimes d’un vol de voiture. La plupart des répondants ont indiqué qu’ils seraient prêts à faire des pieds et des mains pour éviter que leur véhicule ne soit volé. Malgré tout, nombreux sont ceux qui adoptent des comportements à risque et ne sont pas équipés adéquatement pour pouvoir retrouver leur véhicule volé, pensant à tort qu’ils sont entièrement couverts par leur police d’assurance.

Une préoccupation sérieuse – Selon les plus récentes données de Statistique Canada, plus de 24 000 véhicules ont été volés en 2010 au Québec. Il n’est donc pas étonnant que le vol de voitures soit une préoccupation importante pour les Québécois. LoJack Canada, distributeur de la marque Boomerang, et maintenant de la marque LoJack, a récemment demandé à Angus Reid d’effectuer un sondage pour connaître l’opinion des propriétaires de véhicule au Québec et en Ontario concernant le vol de véhicule. Les résultats du sondage révèlent que le vol de voitures n’est pas pris à la légère par les propriétaires. Près de 60 % des répondants ont déclaré qu’ils tiennent compte du potentiel de vol lors de l’achat d’une voiture ou d’un camion personnel, et plus d’un répondant sur quatre a affirmé que la voiture est l’objet dont le vol cause le plus d’inconvénients, après le portefeuille (41 %).

« Les propriétaires de véhicule se préoccupent de la possibilité que leur voiture soit volée, c’est pourquoi il est important de pouvoir installer des solutions efficaces et fiables de repérage et de récupération de véhicule. Même s’il existe de nombreux dispositifs sur le marché, aucun n’a un bilan éprouvé comme celui des solutions LoJack. Sur le marché depuis plus de 25 ans, les systèmes de repérage et de récupération LoJack offrent la plus récente technologie pour prévenir les vols et pour retrouver les voitures ou les camions volés partout au Québec, en Ontario et aux États-Unis. Ils sont si fiables qu’ils peuvent même repérer les véhicules dans des endroits où les signaux de GPS sont bloqués, comme dans des conteneurs en acier. C’est l’une des raisons pour lesquelles LoJack est le seul système qui est utilisé par de nombreux services de police pour le repérage des véhicules volés, » a affirmé Michael Lendick, directeur national de la sécurité et des relations policières de LoJack Canada.

Prêts à se passer de… Comme le vol de véhicule est une préoccupation si importante, lorsqu’on leur a demandé ce qu’ils seraient prêts à sacrifier pour éviter d’être victime de vol de véhicule, les répondants du sondage ont affirmé qu’ils seraient prêts à faire des pieds et des mains pour éviter le vol : 

  • Au revoir le dessert : Jusqu’à 40 % des Québécois et des Ontariens ont répondu qu’ils seraient prêts à se passer de dessert pour toujours;
  • Aucune connexion : Jusqu’à 15 % des répondants se déferaient de leur précieux téléphone intelligent, le groupe des 18 à 34 ans étant les plus susceptibles de le faire;
  • Une affaire de famille : Près de 10 % se passeraient même de leur belle-famille. Étonnamment, les Ontariens étaient deux fois plus susceptibles d’admettre qu’ils sacrifieraient leur belle-famille (12 %) que les Québécois (5 %)!

Un crime coûteux 

Le stress causé par le vol d’un véhicule n’est pas le seul inconvénient majeur; une telle expérience est prenante et peut être étonnamment dispendieuse. Selon le sondage, nombre de Québécois (78 %) ont indiqué qu’ils pensent que leur compagnie d’assurance couvrira tout ce qui a trait au vol du véhicule, comparativement à 64 % des Ontariens.  Ce n’est pas le cas, parce que la victime déboursera en moyenne 2 500 $ en frais divers, même si elle a une assurance de remplacement du véhicule. De plus, le Bureau d’assurance du Canada estime que le vol d’un véhicule coûte aux Canadiens un milliard de dollars par an, en raison des coûts liés à l’assurance et aux services de police, ce qui entraîne une hausse de la prime d’assurance de chaque titulaire de police.

« La plupart des victimes de vol de véhicule n’ont pas conscience des répercussions financières réelles pour eux et pour les autres. C’est pourquoi il est important de comprendre tous les détails de sa police d’assurance et de communiquer avec son assureur dès que possible en cas de vol. Surtout, si elles équipent leur véhicule d’un dispositif LoJack efficace et fiable, les victimes de vol peuvent repérer et récupérer rapidement leur voiture ou leur camion volé, et ainsi réduire au minimum les coûts associés au vol, a expliqué Michael Lendick. Grâce aux propriétaires de véhicule qui ont installé LoJack dans leur auto ou leur camion, nos équipes chargées du repérage et de la récupération des véhicules ont retrouvé au Canada plus de 7 200 véhicules, d’une valeur approximative de 352 millions de dollars depuis 1995. À l’échelle mondiale, LoJack a récupéré plus de 300 000 véhicules, d’une valeur de près de 4 milliards de dollars, depuis 1986. Il s’agit de contributions considérables en vue d’aider les propriétaires à retrouver leur précieux véhicule volé et à diminuer les coûts. »

Un risque élevé

Même si 90 % des répondants au sondage prennent des mesures concrètes, comme stationner leur voiture dans un endroit bien éclairé et s’assurer de verrouiller les portes, pour éviter le vol, bon nombre ont aussi des comportements qui favorisent le vol de véhicule, surtout les hommes :

  • Les Ontariens (44 %) sont plus susceptibles que les Québécois (30 %) de stationner leur véhicule en le laissant déverrouillé, un comportement plus souvent adopté par les hommes (42 %) que par les femmes (33 %);
  • Laisser la voiture avec les clés dans l’allumage et le moteur en marche est une invitation aux voleurs. Malgré tout, 24 % des Ontariens et 17 % des Québécois ont répondu avoir déjà laissé leur voiture en marche sans surveillance. Les pires fautifs sont les hommes, dont 24 % ont admis avoir ce comportement, comparativement à 17 % des femmes.

Cependant, un grand nombre de personnes sondées ont répondu qu’elles installeraient un système antivol ou un système de repérage dans leur véhicule. En dépit du fait qu’ils prennent des risques, les hommes sont les plus susceptibles de prendre des mesures préventives contre le vol en installant un système antivol ou un système de repérage de véhicule :

  • Fait intéressant, les Québécois (55 %) sont plus susceptibles que les Ontariens (32 %) d’installer un appareil antivol, et particulièrement les hommes (48 %), par rapport aux femmes (12 %).
  • 17 % des Québécois ont affirmé avoir installé un système de récupération du véhicule comparativement à 10 % des Ontariens, et plutôt les hommes (15 %) que les femmes (12 %).

Malgré tout, lorsqu’on a demandé aux répondants si leur véhicule actuel était muni d’un système antivol ou d’un système de repérage du véhicule, environ la moitié des répondants ont admis que leur véhicule n’est pas doté d’un tel dispositif, ce qui rend leur véhicule vulnérable au vol.

« Étant donné le potentiel de vol et les comportements à risque des propriétaires de véhicules, l’installation d’un dispositif de repérage est le seul moyen sûr de localiser et de récupérer une voiture ou un camion volé. Même s’il existe d’autres dispositifs antivol, la solution LoJack est le seul dispositif en mesure de localiser le véhicule. Par conséquent, il est important que les propriétaires munissent leur voiture ou leur camion du système LoJack, le plus efficace et le plus fiable de l’industrie, pour obtenir une protection maximale. Les propriétaires de véhicule ont la paix d’esprit avec LoJack parce qu’aucune autre solution sur le marché ne peut la battre! », a conclu Michael Lendick.

Méthodologie du sondage

Du 25 au 29 mai 2012, un sondage a été mené en ligne auprès d'un échantillon de 808 Ontariens et Québécois propriétaires d'une voiture qui font partie du panel du Forum Angus Reid. La marge d'erreur de la base entière, qui mesure la variabilité de l'échantillonnage, est de +/- 3,4 %. Les divergences entre les totaux résultent de l'arrondissement des chiffres.

À propos de LoJack Canada

Fondée en 1995 sous le nom Repérage Boomerang, LoJack Canada est vite devenu un chef de file technologique en repérage de biens volés. L'entreprise offre une solution à l'inquiétude croissante quant à la protection et à la récupération de véhicules et d'autres biens de valeur volés au Canada. LoJack offre une variété de systèmes abordables de repérage et de récupération de véhicule munis de la technologie de radiofréquence autoalimenté, indépendant du système électrique du véhicule. La machinerie lourde et les véhicules commerciaux et récréatifs sont également protégés par le LoJack C, un système renforcé de repérage et de récupération facile à installer et à cacher. LoJack a permis de récupérer plus de 7 200 véhicules et autres biens, qui valent environ 352 millions de dollars au Canada. L’entreprise et ses équipes formées en récupération de véhicules travaillent en étroite collaboration avec les organismes d’application de la loi. L’entreprise a également aidé la police à effectuer plus de 500 arrestations au cours des cinq dernières années. En 2004, Repérage Boomerang est devenue une société à part entière de LoJack Corporation (NASDAQ : LOJN), l’entreprise qui a inventé, il y a plus de deux décennies, les dispositifs de repérage de véhicules volés et qui demeure le chef de file mondial incontesté dans le repérage et la récupération de biens volés dans plus de 30 pays dans le monde. La technologie de repérage est utilisée par des compagnies d’assurance partout dans le monde. À ce jour, plus de 300 000 véhicules volés évalués à près de 4 milliards de dollars ont été récupérés dans le monde entier grâce aux systèmes LoJack.

Pour plus d’information sur LoJack Canada, veuillez visiter le site Web de l’entreprise.

Catégories