Volkswagen et Lotus

Même si le géant allemand devra verser le 1er août, une somme dépassant les 4 milliards d’euros pour acquérir la prestigieuse marque Porsche, voici que Volkswagen serait également intéressé à se porter acquéreur de la petite firme britannique Lotus, laquelle est endettée jusqu’au cou.

Pour Volkswagen, il s’agirait de l’achat d’une 11e acquisition.

En partie ou en totalité

La question qui se pose, ce n’est pas de savoir, si l’allemande va s’approprier ou non le constructeur Lotus, mais plutôt si cette acquisition sera partielle ou en totalité.

Évidemment, on parle ici d’un rachat qui serait beaucoup moins dispendieux que ne l’est celui de Porsche.

Présentement, c’est le constructeur malaisien Proton qui est propriétaire de Lotus.

Tout récemment, la direction du Mondial de l’automobile de Paris annonçait l’absence du fabricant britannique.

Personnellement, je ne serais nullement surpris de voir Volkswagen prendre la totalité de Lotus et entrer dans le capital de Proton. Un geste qui lui permettrait d’élargir ses horizons sur les marchés asiatiques en émergence.

Rappelons que Volkswagen est actuellement le 2e plus important constructeur au niveau mondial et qu’on vise toujours la position de tête d’ici 2016.