Volvo de retour

Le constructeur suédois est à la recherche d’un partenaire afin de revenir assembler des véhicules en Amérique du Nord.

Rappelons que Volvo a déjà produit des voitures au Canada, en Nouvelle-Écosse. D’abord à Darmouth en 1963, puis à Halifax à partir de 1967. Cette usine a finalement fermé ses portes en 1998.

Pour un constructeur européen, venir assembler ses bagnoles en Amérique du Nord est une aubaine, si l’on tient compte de la valeur de l’euro ou des différentes devises des pays qui n'ont pas adhéré à l'union européenne.

C’est le grand patron, Stefan Jacoby lui-même, qui y a fait allusion, dans le cadre d’une entrevue qu’il accordait à l’agence Bloomberg.

Ce dernier mentionnait, entre autres, que Fiat serait un bon candidat en vue d’une telle collaboration. Si cela devait être, on verrait l’usine mexicaine de Toluca où est produite la petite Fiat 500 pour les Amériques, être agrandie pour faire place à l’assemblage de véhicules Volvo et Fiat de plus gros calibre.

Catégories