Volvo LCP 2000 : 30 ans plus tard

Au milieu des années 70, après avoir présenté des concepts axés sur la sécurité totale, les constructeurs se sont mis à travailler sur la voiture la plus légère possible, afin qu’elle puisse offrir un meilleur bilan énergétique. Une approche dictée par la crise pétrolière de 1972.

Parmi tous ces concepts, on retrouve la Volvo LCP 2000, dont on célèbre les trente ans, qui à l’époque avait servi de laboratoire scientifique à dessein de concevoir une voiture dont le poids ne devait pas excéder 700 kilos.

Chez Volvo, les études ont débuté en 1979, sous le vocable de Light Component Project et c’est en 1983, lors d’une rencontre internationale sur l’environnement, que Volvo a présenté trois prototypes assez radicaux pour l’époque.

 

La Volvo LCP 2000 se caractérise par :


-    son allure de petite voiture hatchback à trois portières;
-    sa carrosserie en matières plastiques mêlées à du magnésium et de l’aluminium;
-    son hayon vertical donnant accès à la banquette inversée à des fins sécuritaires;
-    son manque de coffre.

 

Des mécaniques trente ans avant leur temps


Les prototypes LCP 2000 de Volvo étaient des voitures à traction avant, alors qu’à l’époque, les voitures suédoises étaient des propulsions.

Ces concepts utilisaient des motorisations innovantes. Deux d’entre eux sont propulsés par un petit moteur trois cylindres turbodiésel de 1,3 litre qui développait une puissance de 50 chevaux. De plus, ils étaient en magnésium et l’un des deux acceptait déjà le biodiésel.

Le troisième, encore plus futuriste, était mu par un moteur quatre cylindres de 1,4 litre qui carburait à l’éthanol et disposait d’une boite CVT.

La première Volvo de série à traction est apparue en 1986 et il s’agissait du modèle 480. Elle était de type hatchback à trois portières, mais plus compacte que ne l’était la Volvo 1800 ES à propulsion, des années 70.

Aujourd’hui, la Volvo LCP 2000 est exposée au Musée Volvo situé à Göteborg.

Catégories