World of Warcraft: une meilleure préparation pour le marché du travail qu’un MBA?

C’est du moins l’opinion, sans doute pas très répandue, émise par un chercheur réputé du nom de John Seely Brown. Selon lui, les joueurs qui jouent longtemps, se constituent en guildes, et finissent par atteindre les limites du contenu pour se créer leur propre expérience à l’intérieur d’un monde virtuel démontrent de la passion, de la persévérance, de l’esprit d’équipe, une volonté d’apprentissage... Bref, un tas de qualités utiles au travail. Brown affirme même qu’il préférerait engager un crack de World of Warcraft plutôt qu’un détenteur de MBA de Harvard.

Pas sûr que j’irais jusque-là. Après tout, la population de tous les mondes virtuels compte son lot d’emmerdeurs de première classe, même parmi les «hauts gradés». Mais il est vrai qu’il serait temps que la «vraie vie» reconnaisse les qualités que l’on peut développer dans les jeux au lieu de les blâmer pour tout, n’est-ce pas?
 
Source: Blastr