Internet n’est pas un médecin!

23 avril 2012
François Dominic Laramée

Chirurgie

De nos jours, bien des gens tentent de régler leurs petits problèmes d’ordre médical eux-mêmes en cherchant sur le Web les causes de (et surtout des solutions à) leurs symptômes. Il faut dire que c’est bien tentant: pas besoin d’attendre 4 mois pour obtenir un rendez-vous avec Google comme c’est souvent le cas avec son médecin de famille, à supposer qu’on en ait un. Mais parfois, quand on essaie de se soigner soi-même, on prend des risques...

Une étude portant sur les habitudes de 1000 femmes britanniques démontre qu’environ un quart d’entre elles se sont «auto-diagnostiquées» sur le Web incorrectement et que la moitié de celles-ci ont ensuite acheté des médicaments pour guérir leur fausse maladie - ce qui est inutile dans le meilleur des cas, et potentiellement très dangereux. La preuve: chez 10% des répondantes, la médication erronée a entraîné des effets secondaires significatifs. Et on ne parle même pas du stress que l’on ressent inutilement quand on pense à tort avoir découvert que l’on souffre d’asthme, d’hypertension ou même de cancer.

Ne prenez-donc pas de risques. Si vous ressentez quelque chose que vous n’avez jamais ressenti avant, appelez Info-Santé ou consultez un médecin. Et surtout, ne faites pas comme les 5% des participantes à l’enquête qui ont affirmé avoir attendu des années avant de chercher de l’aide pour un problème médical qu’elles ne parvenaient pas à guérir elles-mêmes...

Source: Medical Daily

Photo: Army Medicine sur Flickr

/Commentez ce billet