Utilisez-vous votre vrai nom sur les réseaux sociaux?

5 septembre 2011
François Dominic Laramée

Social Media

Selon les termes d’utilisation de Facebook et de Google+, vous devriez. Le président du conseil d’administration de Google, Eric Schmidt, affirmait récemment que puisque Google+ est d’abord et avant tout conçu comme un service d’identification, ceux qui préfèrent utiliser un pseudonyme devraient aller ailleurs pour chercher leur domicile en ligne… Avec le résultat que plusieurs utilisateurs ont été chassés du réseau pour avoir tenté de garder leur identité secrète.

Mais quelles sont les raisons qui poussent certains à utiliser leurs vrais noms, et d’autres à les cacher?

Certaines personnes veulent se cacher derrière un pseudonyme pour se protéger contre le harcèlement, le risque de perdre un emploi, etc. Imaginez un blogueur obligé de publier sous son vrai nom en Syrie ou en Libye ces jours-ci…
Mais d’un autre côté, un texte est plus crédible quand il est signé d’un nom plausible plutôt que, disons, Devil666.

D’autres veulent utiliser le nom sous lequel ils sont le plus connus, pas celui qui est inscrit sur leur certificat de naissance. Imaginez que Google+ bannisse Bono pour l’obliger à s’inscrire sous le nom de Paul Hewson, ou Hulk Hogan pour le forcer à s’appeler Terry Gene Bollea? Est-ce que ce serait vraiment utile à qui que ce soit?

Et qu’est-ce que vous faites si vous avez un nom un tantinet bizarre? Il y a quelques années, un joueur a été suspendu de XBOX Live pour avoir inscrit qu’il habitait à Fort Gay, qui est sa vraie ville de résidence (en Virginie Occidentale), que les administrateurs du réseau ont prise pour une blague homophobe. Un autre a été banni pour avoir utilisé son vrai nom , Richard Gaywood, comme gamertag. Et si jamais vos parents à l’imagination débordante vous ont baptisé Spatule ou Méphistophélès, bonne chance…

Ceux qui insistent pour que les internautes utilisent leurs véritables noms disent que l’anonymat parfait encourage les mauvais comportements. Et en effet, si on lit les commentaires sur certains sites Web, on ne peut que conclure que personne n’oserait être aussi impoli en public si on savait qui ils étaient… Et dans certains cas, imposer l’usage de vrais noms et de vraies adresses a permis de tempérer le ton des débats. (Pas partout, cependant.)

Bref, il n’y a pas de solution universelle à ce problème, mais il semble que la balance devrait pencher vers la tolérance plutôt que vers l’imposition de règles potentiellement dangereuses. De mon côté, j’utilise mon vrai nom partout où je vais… Mais je ne vais pas partout. Vous, vous en pensez quoi?

/Commentez ce billet