Passer au contenu principal.

10 faits inusités sur Star Trek Discovery

75e70d1298db60a5_dsc_109_7

La franchise Star Trek a beau avoir plus de 50 ans (en fait, elle est bientôt prête pour Liberté 55), elle est toujours bien vivante avec Star Trek Discovery, qui suit les aventures de Michael Burnham (la sœur adoptive de Spock!), dix ans avant les événements de la série originale de Star Trek.

Pour célébrer la diffusion de la saison 2 sur Z, nous vous proposons donc 10 faits inusités sur Star Trek Discovery.


1.       On a volontairement donné un nom masculin à l’héroïne de la série

Oui, vous avez bien lu dans l’introduction, Michael Burnham est la SŒUR de Spock. Pourtant, même si ce n’est pas nouveau d’attribuer un nom masculin à une fille (pensons aux Raphaëlles et Michäelles de ce monde), Michael demeure un nom plutôt masculin.

Mais c’est volontaire. C’est la signature de Bryan Fuller, qui a lancé cette série. Auparavant, il avait créés les personnages de Jaye pour l’émission Wonderfalls et de Chuck dans Pushing Daisies, toutes deux des femmes aux noms typiquement masculins.

À quand une femme qui s’appelle Keven sur nos écrans?

2.       Kenneth Mitchell, un klingon motivé

Dans Star Trek Discovery, l’acteur Kenneth Mitchell joue Kol, un méchant guerrier klingon qui n’estime guère les humains.

Par contre, il semble que l’acteur lui prêtant ses traits estime vraiment son métier, parce qu’il s’est complètement donné. Non seulement il a appris le klingon pour mieux livrer ses lignes, mais il restait en personnage entre les scènes, ne daignant pas regarder les humains entre les prises.

Ça, ou il est vraiment antisocial.

3.       Un lieutenant amoureux des champignons?

Le lieutenant Paul Stamets, joué par Anthony Rapp, a été nommé en l’honneur du mycologue Paul Stamets (qui existe dans la vraie vie, lui).

Ça fait du sens, parce que dans l’émission, le lieutenant Stamets a mis au point un système de propulsion à base de spores, comme quoi l’univers serait en quelque sorte un gigantesque champignon.

Une idée qui ne semblerait peut-être pas si farfelue au vrai Paul Stamets, qui a décidé de se consacrer à l’étude des champignons, inspiré par son frère qui a voyagé au Mexique et en Colombie à la recherche de champignons hallucinogènes…

4.       Une galaxie qui ressemble étrangement au Canada

Star Trek a beau être une série originaire des États-Unis, et dont l’action se déroule dans les confins de l’univers, la série est majoritairement tournée… à Toronto.

En effet, la série a été tournée aux studios Pinewood, dans la ville-reine.

Mais quand même, puisque toutes les planètes ne peuvent pas ressembler à un gros banc de neige plein de vieux verres du Tim Hortons, l’équipe de Star Trek a quand même été tourner quelques scènes en Jordanie, qui offre définitivement un climat plus chaud que celui de Toronto.

5.       Un capitaine à l’arrière-plan

Star Trek Discovery est la sixième série tirée de la franchise créée par Gene Rodenberry en 1966, mais c’est la première fois que le personnage principal n’est pas le capitaine de son vaisseau.

En effet, Michael Burnham est ici une lieutenant, qui plus est, une lieutenant condamnée à la prison à vie pour mutinerie!

C’était volontaire. Les créateurs de la série ont cru que cette position différente permettrait de voir l’univers Star Trek d’un angle différent.

6.       Une légende du cinéma d’arts martiaux

Dans Star Trek Discovery, la malaysienne Michelle Yeoh joue le rôle de Philippa Georgiou, la précédente capitaine du personnage principal, Michael Burnham.

Au cas où vous ne la connaîtriez pas Michelle Yeoh, elle est une légende du cinéma d’arts martiaux, ayant en trop tenu le rôle principal dans le classique Crouching Tiger, Hidden Dragon.

Apparemment, Chris Obi, qui tient le rôle de T’Kuvma dans la série, était tellement excité «d’affronter» Yeoh qu’il aurait crié sans cesse «J’AI BOTTÉ LE DERRIÈRE DE MICHELLE YEOH» après avoir tourné sa scène.

7.       Un capitaine mangemort?!?

Si vous ne l’avez pas reconnu sans ses longs cheveux blonds, oui, l’acteur qui incarne le capitaine du Discovery, Capitaine Lorca, n’est nul autre que Jason Isaacs, qui a également prêté ses traits à Lucius Malfoy, le père du méchant Draco Malfoy dans la série Harry Potter!

8.       Un premier personnage homosexuel

Star Trek a beau se dérouler dans un univers sans fin où il existe un nombre infini de planètes et d’espèces extraterrestres, apparemment, jusqu’à maintenant, il n’y avait aucun homosexuel.

C’est maintenant chose du passé, alors que le lieutenant Stamets a maintenant la distinction d’être le premier personnage officiellement gai de l’univers Star Trek.

Il avait également un partenaire dans la première saison, mais bon, on ne vous divulgâchera rien.

9.       Un garage virtuel qui coûte cher

Vous aurez peut-être remarqué, le hangar du Discovery est entièrement réalisé en CGI. En fait, les acteurs jouent dans une énorme pièce vide, sinon pour les écrans verts.

On pourrait penser que c’est une mesure qui se veut économique, mais pourtant selon les producteurs de la série, ce décor a coûté plus cher que n’importe quel autre décor dans la série.

Ça coûte cher, parker son vaisseau spatial!

10.   Star Trek Discovery, une série très coûteuse!

Vous vous demandez pourquoi les séries de science-fiction ne courent pas les rues? Parce que ça coûte cher à produire.

Très cher.

Selon ce qu’on rapporte, chaque épisode de Star Trek Discovery coûterait entre 6 et 7 millions US $ par épisode.

On n’est pas encore au niveau du record (Game of Thrones à 15 millions par épisodes), mais ça reste une série très, très dispendieuse.

Heureusement, si vous voulez écouter Star Trek Discovery, ça ne vous coûtera pas 7 millions, puisque vous pouvez écouter la saison 2 sur Z télé, tous les jeudis à 22 heures.


 


Tu aimeras aussi:

3 HISTOIRES DE DAREDEVIL À LIRE ABSOLUMENT          3 HISTOIRES DE BATMAN À LIRE ABSOLUMENT
 
3 HISTOIRES DE SPIDER-MAN À LIRE ABSOLUMENT