Passer au contenu principal.

10 vedettes qui ont avoué publiquement vivre avec une maladie mentale

L'acteur Dwayne Johnson lors de la première de Rampage.

Sujet de moins en moins tabou, les maladies mentales sont l'un des grands maux du 21e siècle (ça pis le CH qui fait pas les séries).  Ce sera d'ailleurs l'objet d'un épisode à venir de Rire sans tabous. Selon l'OMS (l'Organisation mondiale de la santé), une personne sur quatre dans le monde sera affectée par la maladie mentale au cours de sa vie et ce, peu importe sa culture, son âge, son éducation, son revenu, la couleur de son char ou la race de son chien. Vous me croyez pas ? Voici donc 10 vedettes qui vivent avec une maladie mentale.

via GIPHY

1. Janet Jackson

Même en ayant vendu plus de 100 millions d'album dans le monde, la vie personnelle de Janet Jackson n'a pas été de tout repos. Au sommet de sa popularité dans les années 90, c'est dans la trentaine qu'elle a vécu sa période de dépression la plus profonde. La maladie est restée présente au cours de sa quarantaine. Maintenant âgée de 53 ans, la star de la pop dit être plus sereine depuis qu'elle a donné naissance à son fils. 

Photo de Janet Jackson pour le disque Unbreakable.

janetjackson.com

2. Prince Harry

Même faire partie de la royauté ne protège pas contre les troubles mentaux. Le prince Harry a très mal vécu la mort tragique de sa mère, la princesse Diana, alors qu'il avait 12 ans. Il raconte avoir complètement enfoui ses émotions pendant 20 ans en faisant l'autruche sur ce qui s'était passé. Ça lui a pris 17 ans avant d'aller cherche de l'aide. De son propre aveu, son projet des Invictus Games (une compétition multisports pour soldats et vétérans de guerre blessés et handicapés dont la première édition a eu lieu en 2014) n'aurait jamais vu le jour s'il ne s'était pas occupé de ses démons.

Le prince Harry portant un manteau des Jeux Invictus.

Patrick van Katwijk/WireImage

3. Gillian Anderson

S'il est vrai que travailler avec Fox Mulder peut effectivement rendre "fou". C'est toute fois en dehors de son personnage de Scully que Gillian Anderson combattait la maladie mentale. Dès l'âge de 14 ans, elle entra en thérapie alors que ses collègues de classe la nomme "la plus susceptible de se faire arrêter". Même adulte, la maladie restait dans son ombre. Elle raconte qu'il y a eu des moments au cours de sa vie où elle ne voulait pas sortir de la maison. Gillian affirme que la méditation la beaucoup aidé à gérer sa maladie.

Gillian Anderson dans on rôle de Scully dans la série X-files

Fox

4. Dwayne Johnson

Do you smell what The Rock is cooking ? Dwayne Johnson s'est ouvert sur sa dépression dans une entrevue avec le magazine britannique Express. À läge de 15 ans, il a sauvé sa mère d'une tentative de suicide après que sa famille ait été éjectée de son appartement. Mais c'est après avoir mis une croix sur son rêve de jouer au football professionnel à cause de blessures, et que sa copine l'ait quitté peu après, qu'il a vécu ses pires épisodes de dépression. "C'est la période la plus sombre de ma vie, clairement."

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Not your typical scene on our comedy #ballers, as I cracked a beer open toasting my character’s brother, William who committed suicide. Got me thinkin’ though bout how many of us have been affected by suicide of our friends, family. Struggle and pain is real. We’ve all been there on some level or another. My mom tried to check out when I was 15. She got outta the car on Interstate 65 in Nashville and walked into oncoming traffic. Big rigs and cars swerving outta the way not to hit her. I grabbed her and pulled her back on the gravel shoulder of the road. What’s crazy about that suicide attempt is to this day, she has no recollection of it whatsoever. Probably best she doesn’t. Shits of a scene to shoot - didn’t like it - but it did reminder that we always gotta do our best to really pay attention when people are in pain. Help ‘em thru it, get ‘em talkin’ about the struggle and remind ‘em that they’re not alone. We got lucky that day when I was 15 and that ain’t always the case.

Une publication partagée par therock (@therock) le

5. Mariah Carey

Mariah Carey a été au sommet du Billboard américain (79 semaines durant sa carrière) plus longtemps que n'importe quel artistes ever.  En 2001, on lui diagnostique un trouble de bipolarité de type 2 mais la chanteuse refuse d'y croire et garde la nouvelle pour elle. Après des années de déni et d'isolation, de peur que quelqu'un découvre la vérité, ce n'est qu'en 2018 qu'elle avoue publiquement suivre des traitements pour sa maladie.

Mariah Carey pendant sa tournée Caution World Tour.

Wikipédia

6. Brad Pitt

Être un sex symbol ne protège pas de la dépression. Parlez-en à Brad Pitt, qui vivait une dépression alors qu'il enfilait les succès critiques et commerciaux. Il a confié qu'il vivait très mal la célébrité et se cachait chez lui en fumant de la drogue sur le sofa jusqu'à s'endormir complètement stone. Il en parle comme d'un dur épisode de sa vie où il a appris à se connaitre d'avantage. Des problèmes d'alcool ont par la suite torpillé sa vie personnelle et provoqué son divorce avec Angelina Jolie, mais il s'est repris en main depuis.

Brad Pitt pendant la première du film Fury.

DoD News Features, Flickr

7. Lady Gaga

La fille spirituelle de Madonna a révélé en 2017 souffrir d'un trouble de stress post-traumatique provoqué par un viol survenu alors qu'elle était âgée de 19 ans. Lady Gaga mentionne que c'est la bonté montrée par son médecin, sa famille et ses amis qui lui a sauvé la vie. Elle affirme que son traumatisme l'aide à comprendre celui vécu par les autres. Des exercices de méditation, la répétion d'un mantra positif sur sa personne et le fait d'aider les plus vulnérables contribuent grandement à passer à travers ses journées. 

Lady Gaga lors de la tournée Joanne World Tour

proacguy1/Flickr

8. Ryan Reynolds

Deadpool, déprimé ? Ben voyons donc! C'est pourtant ce que Ryan Reynolds a confié à NME en mai 2018. Il a révélé devoir faire de l'exercice tous les jours pour éloigner ses "démons" que sont l'anxiété et la dépression. Ryan a avoué souffrir d'anxiété depuis son enfance, problème qu'il blâme sur sa relation avec son père, un homme dur. Mais comme il dit, il n'est pas différent de tout ceux qui combattent le même genre de trouble, car "tout le monde a son sac de roches à trainer".

Ryan Reynolds lors de la première de Deadpool 2 au Japon.

Wikipédia

9. J.K. Rowling

S'il existait un sort pour guérir les idées noires, Hermione Granger l'aurait probablement maitrisée à quelque part dans les pages des romans d'Harry Potter. Malheureusement pour J.K. Rowling, il n'en est rien et la plus célèbre auteure du 21e siècle a confié avoir comtemplée le suicide plus d'une fois dans sa vingtaine.  Sauf qu'elle n'est en rien gênée par ses problèmes passés, car selon elle, la honte est l'un des pires ennemis des gens en dépression. Elle se dit très fier de s'en être sortie et encourage ceux qui souffre d'en parler à quelqu'un. "C'est la première étape" dit-elle.

La célèbre auteure de la série Harry Potter, J.K. Rowling.

Cover-Images

10. Bruce Springsteen

Dans son autobiographie Born to Run publié en 2016, Bruce Springsteen révèle qu'il souffre  de troubles mentaux depuis des décennies, en grande partie causés par sa relation avec son père étant enfant. C'est en 1982, autour de la sortie de son disque Nebraska qu'il a connu son premier épisode de dépression. En 1988, celui qu'on surnomme "The Boss" a même mis sa carrière sur pause pour suivre une psychanalise. Il mentionne prendre une panoplie de médicaments qui le garde à flot, en équilibre. 

Bruce Springsteen au Roskilde Festival en 2012

Bill Ebbesen/ Wikimédia Commons

 

Ne manquez pas l'émission Rire sans tabous animée par Jean-François Mercier les mercredis 21h à Z!