Passer au contenu principal.

Les 10 vilains les plus mémorables des films d'horreur

par Patrick Robert
La poupée Chucky dans les films du même nom

Le cinéma d’horreur ne pourrait pas exister sans tous ces monstres et ces créatures inhumaines assassinant sans pitié leurs innocentes victimes. Que vous soyez à la recherche d’inspiration pour un déguisement ou simplement d’un classique à regarder à l’Halloween, voici les 10 vilains les plus mémorables des films d’horreur.

 

Chucky

Jeu d'enfant 2 (v.o. : Child's Play 2)

Crédit photo: United Artists

 

Au moment du premier Jeu d’enfant (v.o. : Child’s Play), quand Charles Lee Ray est abattu dans un magasin de jouets, personne ne se doutait que le tueur en série ferait encore plus de victimes en se réincarnant dans le corps d’une poupée à l’allure inoffensive. Cinq suites (et des dizaines de cadavres) plus tard, Chucky s’est taillé une place de choix au panthéon des monstres sacrés de l’horreur.

 

Pennywise

Ça (v.o. : It)

Crédit photo: Warner Bros. Television

 

La peur des clowns est assez répandue pour posséder son propre nom (la coulrophobie), et avec Pennywise, le lugubre clown au nez rouge et aux dents acérées qui kidnappe les enfants de la petite ville de Derry, on peut facilement dire que le téléfilm Ça (v.o. : It), inspiré du roman de Stephen King, est en partie responsable d’avoir propagé cette phobie au sein de la population.

 

Candyman

Candyman

Crédit photo: TriStar Pictures

 

Il faut être suicidaire pour prononcer le nom de « Candyman » cinq fois à voix haute devant un miroir, puisque d’après les légendes urbaines, c’est tout ce qu’il faut pour invoquer ce damné à la main-crochet, et augmenter le nombre de ses victimes. Grâce à la performance de Tony Todd, ce personnage aussi romantique que macabre a définitivement laissé sa trace dans la culture populaire.

 

Samara Morgan

Le Cercle (v.o. : The Ring)

Crédit photo: DreamWorks Pictures

 

On éprouverait de la sympathie pour Samara Morgan, une pauvre fillette enfermée dans un puits par sa mère, si cette dernière n’était pas complètement maléfique. Dans Le Cercle (v.o. : The Ring), elle assouvit sa soif de vengeance par le biais de cassettes VHS qui causent la mort du spectateur une semaine jour pour jour après leur visionnement. Croisons nos doigts pour que Samara ne découvre jamais YouTube.

 

Ghostface

Frissons (v.o. : Scream)

Crédit photo: Dimension Films

 

Techniquement, des individus différents ont revêtu le masque de Ghostface dans chacun des quatre films de la franchise Frissons (v.o. : Scream), mais puisqu’ils ont agi comme un seul homme, utilisant le même costume, la même arme, et s’acharnant sur l’entourage de la même victime, ils ont fini par donner une identité bien réelle au tueur en série, et surtout, un look devenu synonyme d’horreur.

 

Michael Myers

Halloween

Crédit photo: Compass International Pictures

 

Des années après avoir poignardé sa sœur, Michael Myers s’échappe de l’asile à la veille du 31 octobre, et entreprend un pèlerinage sanglant vers les lieux de son crime. Portant un simple masque de William Shatner peint en blanc, le célèbre croquemitaine de la franchise Halloween a réussi à glacer le sang de plus d’une génération de cinéphiles, sans jamais prononcer une seule parole.

 

Pinhead

Hellraiser

Crédit photo: Film Futures

 

Le film Hellraiser nous ouvre les portes d’une dimension infernale où le plaisir et la douleur s’entremêlent au point de devenir indissociables. Dominant ce monde sadomasochiste, le chef des Cénobites, surnommé « Pinhead » en raison des rangées de clous ornant son visage exsangue, est sans conteste la créature la plus sinistre jamais imaginée par le maître de l’horreur, Clive Barker. 

 

Leatherface

Massacre à la tronçonneuse (v.o. : The Texas Chainsaw Massacre)

Crédit photo: Bryanston Pictures

 

Toute la famille de Massacre à la tronçonneuse constitue un solide avertissement contre les dangers de la consanguinité, mais le membre le plus dérangeant de ce clan incestueux reste Leatherface. Maniant la scie mécanique avec une nonchalance menaçante, ce colosse de six pieds quatre possède en plus la dégoûtante manie de se fabriquer des masques avec le visage de ses victimes.

 

Jason Voorhees

Vendredi 13 (v.o. : Friday the 13th)

Crédit photo: Paramount Pictures

 

Depuis sa noyade au camp de vacances Crystal Lake, Jason Voorhees mène une campagne drastique en faveur de l’abstinence, trucidant tous les adolescents qui boivent de l’alcool, fument de la drogue et forniquent, mais épargnant les vierges. Archétype même du tueur surnaturel, il est mort à la fin de chacun des films de la série Vendredi 13, ce qui ne l’a pas empêché d’être en vedette dans une douzaine de longs-métrages.

 

Freddy Krueger

Les griffes du cauchemar (v.o. : A Nightmare on Elm Street 3: Dream Warriors)

Crédit photo: New Line Cinema

 

Personne n’est à l’abri de Freddy Kruger, puisque ce pédophile brûlé vif par des parents en colère règne sur le monde des rêves. S’il s’est parfois pris pour un humoriste, il a fait passer plusieurs nuits blanches aux adolescents depuis Les griffes de la nuit. Avec son chapeau de feutre, son chandail rayé, et son gant serti de lames de couteaux, Freddy remporte facilement la palme du vilain le plus mémorable des trente dernières années. 

Catégories