Passer au contenu principal.

Aston Martin

Aston Martin Virage Volante avec programme de personnalisation « Q »

Dans les films de la série James Bond, le célèbre agent secret prend le volant de voitures rutilantes, souvent de superbes Aston Martin préparées à son attention par « Q », l’ingénieur du MI6 des gadgets, voire de technologies innovatrices qui peuvent lui sauver la vie.

On peut donc facilement imaginer que la direction de la marque britannique a choisie la lettre « Q » pour identifier son tout nouveau programme de personnalisation à dessein d’y faire référence avec la franchise des films de Sir James Bond.

À l’instar de la marque Porsche et sa division de personnalisation « Porsche Prestige », l’approche d'Aston Martin a pour but de satisfaire sa clientèle la plus exigeante qui est toujours à la recherche d’une certaine exclusivité et dont le prix demandé ne constituera jamais un obstacle, bien au contraire.

Pas de siège éjectable
Contrairement à la superbe Aston Martin DB5 1964 utilisée dans le film Goldfinger qui disposait d’un lance-roquette, de mitraillettes, d’un panneau anti balle, d’un siège éjectable et bien d’autres gadgets, ici, nous sommes en présence d’un programme de personnalisation qui va plutôt proposer des accessoires qui répondront aux goûts et aux activités, du client visé.

Des carrosseries, des matériaux et des accessoires aux couleurs spécifiques font partie du programme de personnalisation « Q » d’Aston Martin. 

À titre d’exemple, le constructeur a présenté au Salon de Genève, une Aston Martin Virage décapotable avec porte bagage à lacets en cuir, ainsi qu’une petite Cygnet dont l’habitacle a été largement modifié, en plus de profiter d'un ingénieux porte-vélo inséré dans la malle.