Passer au contenu principal.

Un concepteur visuel québécois derrière les nouveaux X-Men et Spider-Man

par Vincent Noël
X-Men Dark Phoenix

Bon nombre d'étoiles québécoises brillent au-delà de nos frontières. Certaines, un peu plus dans l'ombre parce que moins sous le feu des projecteurs, gagnent à être reconnues.

Claude Paré est l'une d'elles.

Production designer de métier, ce travailleur acharné est passé maître dans la conception de décors cinématographiques. Les deux derniers projets d'envergure sur lesquels il a bossé témoignent de sa notoriété; il s'agit de X-Men : Phénix noir et Spider-Man : Loin des siens.

Pas mal, pour un Montréalais qui a décidé de tenter sa chance à Los Angeles en 1987, en dépit de très peu de ressources.

Vous allez voir que son histoire est digne d'un bon vieux scénario hollywoodien.

Spider-Man Far From Home

Sony Pictures Releasing (Spider-Man : Loin des siens)

Faire ses preuves en partant au bas de l'échelle

« À l'époque, sans Internet/courriels ni téléphone cellulaire, j'allais cogner aux portes avec en main quelques dessins au fusain et une cassette VHS », confie celui qui, aujourd'hui, se fait courtiser par les plus grands joueurs de l'industrie.

« L'une de mes connaissances me permettait de passer la nuit dans son bureau, sur le sol. Pour un étranger qui n'était pas syndiqué et qui n'avait ni la citoyenneté américaine et ni de talent reconnu, ce n'était pas évident. Mais ça ne m'a pas découragé. »

Pour se déplacer, Claude Paré louait une minoune. L'image du tacot en question lui revient en tête et il éclate de rire en me le décrivant!

Au cours des années suivantes, il acquiert un peu d'expérience en travaillant sur des projets modestes, dont l'un mené par les studios Disney. Au bas de l'échelle depuis un moment, il commence tranquillement à monter.

En 2004, L’Aviateur remporte un Oscar pour la qualité de sa direction artistique. Claude n'a pas volé la vedette à Leonardo DiCaprio, mais en tant que Supervising art director, une part des lauriers lui revient.

Le meilleur est encore à venir.

Claude Paré

IMDB (le Production designer Claude Paré)

D'Une Nuit au musée à Spider-Man, en passant par Ça

Au milieu des années 2000, le nom de Claude Paré apparaîtra au générique du film Une Nuit au musée, à titre de Production designer.

À partir de ce moment, le Québécois originaire de Montréal ne chômera pas. Son expertise servira notamment les productions La planète des singes : Les origines, Underworld : Nouvelle ère et Percy Jackson : La mer des monstres.

Puis, un mandat à la hauteur de ses ambitions se présente : « Ça ».

Selon ses dires, la maison hantée de Pennywise, le clown démoniaque, représentera tout un défi. Sachant qu'il n'est pas du tout amateur de films d'horreur, le résultat est doublement impressionnant!

Maison hantée It

New Line Cinema (la maison hantée de Pennywise, tirée du film Ça)

Doté d'un budget de 35 millions, le long métrage sorti en 2017 récoltera plus de 700 millions au box-office. Claude Paré en est fier, mais il se définit avant tout comme un artiste et préfère laisser les chiffres aux producteurs et aux comptables.
 
En ce qui a trait à la suite de Ça, l'expert des décors s'est retrouvé devant un déchirant dilemme et son choix s'est finalement arrêté sur le nouveau Spider-Man.

Le travail d'un Production designer

Comme vous vous en doutez, le travail d'un Production designer n'est pas de tout repos, mais drôlement enrichissant. Avant d'amorcer la construction des décors et de s'attaquer aux effets numériques, un repérage sur le terrain s'impose. Le concret suivra bien assez vite.

Pour Spider-Man : Loin des siens, des scènes ont été filmées dans cinq pays. Claude Paré a donc dû collaborer avec cinq différents départements artistiques. « À un certain moment, dix studios étaient en chantier en même temps. »

X-Men Dark Phoenix

20th Century Fox. Environ 450 personnes ont œuvré sur les décors de X-Men : Phénix noir.

Difficile d'être partout à la fois et de garder un œil sur chaque détail, mais il y parvient. Peut-être grâce à des super-pouvoirs semblables à ceux que possèdent les superhéros de ses films, qui sait.

Lorsqu'il est appelé à travailler sur une production, avant le début de chaque tournage, le vétéran se fait un devoir de faire le tour des plateaux en compagnie des acteurs intéressés, question de les aider à se glisser dans l’atmosphère des lieux et de recueillir leurs impressions, entre autres.

Lorsque je lui demande un conseil, pour ceux qui voudraient suivre ses traces ou simplement faire carrière dans le milieu du cinéma, il cite la Française Andrée Putman :

Ne pas oser, c'est déjà perdre. Réjouissons-nous de tout projet ambitieux, voire utopique, car les choses ne bougent que si l'on rêve.

Ses projets pour l'été

Malgré son succès chez nos voisins du Sud et ses nombreux déplacements, le Vieux-Longueuil est son chez-soi - le sentiment d'appartenance que mon sympathique interlocuteur ressent envers son patelin est indéniable.

Modestement, Claude Paré m'avoue qu'il est inondé d'offres ces temps-ci, mais qu'il prendra son temps avant de choisir le prochain projet cinématographique auquel il se consacrera.

Pour l'instant, si vous êtes amateur de golf, il y a de fortes chances que vous le croisiez sur un terrain québécois cet été!

X-Men : Phénix noir (X-Men: Dark Phoenix) sortira en salles le 7 juin 2019.

Spider-Man : Loin des siens (Spider-Man: Far from Home) sortira en salles le 2 juillet 2019.


À LIRE AUSSI:

LES 10 MEILLEURS FILMS DE TIM BURTON

UN CADAVRE DÉCOUVERT DANS EXPÉDITION EXTRÊME 


 

TOUT CE QU'IL FAUT SAVOIR SUR L'EXORCISME


 
Betelgeuse (v.o. : Beetlejuice) Francis Expédition extrême Le film L'exorciste