Passer au contenu principal.

La saison des courses de tondeuses est arrivée!

Image d'un pilote de course de tondeuse en pleine action.

Le gazon se remet à pousser et les mauvaises herbes commencent à sortir ? C'est le signal pour l'être humain se sortir la tondeuse au grand air. Cependant, certaines personnes n'utilisent pas leur machine pour se faire un beau terrain tout égal, mais plutôt pour en découdre sur une piste de terre ou d'herbe avec d'autres compétiteurs. Bienvenue dans le merveilleux monde des courses de tondeuses!

Une invention anglaise

En 1973 dans un pub en Angleterre, Jim Gavin, un pilote de rallye irlandais, et ses amis se sont regroupés afin de régler un problème: tous voulaient organiser et participer à des courses automobiles, mais personne n'avait assez d'argent pour ce faire. Quelques pintes de bière plus tard, Gavin regardait un gars passer la tondeuse sur le terrain de cricket d'en face quand il eut un flash: tout le monde parmi eux avait une tondeuse et un farouche desir de faire de la course, peu importe la façon. Ce soir-là, la British Lawn Mower Racing Association était née. À la première course officielle, le succès est immédiat:  plus de 80 participants se présentent!

Le logo de la British Lawn Mower Racing Association

Facebook@blmra.co.uk

Un sport mondial

Étant l'un des sports de course les moins chers et les plus accessibles, l'idée a fait boule de neige partout dans le monde et la discipline compte aujourd'hui des milliers d'adeptes. Parmi les grandes courses annuelles, notons le championnat national d'Angleterre, le Grand Prix d'Europe et les rencontres internationales aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et même le Zimbabwe! Mais la plus grosse compétition reste le championnat du monde qui se déroule en Angleterre sur deux jours et qui couronne celui qui amasse le plus de points durant la fin de semaine. Au Québec aussi, on aime faire la course sur une tondeuse. Plusieurs compétitions ont lieux partout dans la province depuis plusieurs années.  

Les "bolides"

Une fois un peu modifiées et les lames enlevées (une chance...), les tondeuses de compétition sont réparties en 4 catégories. La première est celle des plus petites tondeuses, celle qu'on doit pousser. Un catégorie plutôt ludique pour les étudiants et autres groupes de collègues de travail. La catégorie 2 est une tondeuse sur laquelle on peut s'assoir avec un guidon de moto en guise de volant avec une lame cylindrique normalement sur le devant: 

Image d'une course de tondeuses de la 2e catégorie.

cortaporlosano.com

Dans les catégories 3 et 4, on retrouve les tondeuses de type tracteur à gazon. La 3 regroupe les tracteur de type "domestique" alors que la 4 est la catégorie "poids lourds" avec des tracteurs conçus pour les grands espaces comme les terrains de golf. Par contre, les plus rapides sont celle de la catégorie 3, avec des vitesses pouvant atteindre les 80 km/h.

Les types de courses

Une course dite "classique" est une course d'une quinzaine de tours qui dure environ une demi-heure. C'est la plus répandue et la plus populaire. Vient ensuite les course d'endurance individuelle ou en équipe. On y retrouve des épreuves de 3, 6... et 12 heures! Puis finalement, il y a les rallyes et les course d'accélération. Pour ce qui est de l'équipement du pilote, un casque (obligatoire) et une combinaison de moto est l'idéal.

Parlant de tondeuse, on vous garantie que les jardiniers ne passent pas en tondeuse dans le jardin le plus dangereux du monde.


Tu aimeras aussi:

 

UNE ÉPOUSE INFIDÈLE ET SON AMANT TRAHIS... PAR UBER          5 trucs pour minimiser l'impact des nids-de-poule sur votre véhicule
 
RÉSERVE D'ESSENCE: COMBIEN DE KILOMÈTRES TON AUTO PEUT ENCORE ROULER?