Passer au contenu principal.

Le Cliff Diving, un sport extrême aussi fou que spectaculaire

Un plongeur de haut vol s'apprête à s'élancer lors d'une compétition des Red Bull Cliff Diving World Series.

"Si ton ami sautait en bas du pont, ferais-tu pareil ?" est une phrase que les mères répètent à leurs enfants depuis des générations....mais elles n'ont jamais rien dit sur le fait de sauter d'une falaise! (HA!) C'est avec cette (mauvaise ?) hypothèse en tête que des gens visiblement sans peur ont décidé de repousser les limites du plongeon. Bienvenue dans le vertigineux monde du Cliff Diving, un sport extrême aussi fou que spectaculaire

via GIPHY

MAIS QUI A EU CETTE IDÉE ?

Partout dans le monde, des gens sautent en bas de falaises depuis la nuit des temps, mais l'idée d'y survivre et d'en faire une activité serait né à Hawaï. Les premiers récits crédibles remonte jusqu'en 1770 alors que le roi Kahekili de Maui, surnommé "l'homme-oiseau", effectua un plongeon d'une hauteur de 63 pieds ( près de 20 mètres) dans l'océan en ne produisant pratiquement aucune éclaboussure. Nombreux sont les guerriers hawaïens qui l'ont imité par la suite pour prouver leur courage et qui n'ont pas survécus pour en parler. 

via GIPHY

L'évolution du sport

Sous le règne d'un autre roi hawaïen, Kamehameha, le saut de falaise devient une compétition jugée sur le style et du même coup, le plus vieux extrême du monde.. Pendant les années qui suivent, le sport se répand peu à peu à travers le monde. Même s'il connait un gain important de popularité au 20e siècle, la discipline reste une dangereuse curiosité qu'on voit principalement dans les cirques. Et pour cause! Échymoses, dislocations, os brisés, colonne vertébrale compressée, vertèbres endommagées, commotions cérébrales, paraylsie et la mort sont les dangers qu'encourent les plongeurs de haut vol. Bref, s'adonner à une activité aussi dangereuse pour le fun relevait un peu de la folie. 

via GIPHY

Tout va changer en 2009 alors que la compagnie Red Bull organise les premières compétitions internationales: les Red Bull Cliff Diving World Series, qui en sont à leur 11e édition cette année. Le sport est aussi reconnu officiellement par la FINA, la Fédération internationale de natation, en 2013. En gros, les compétiteurs s'élancent à partir de plateformes situées entre 20 et 27 mètres au-dessus de l'eau et effectuent des figures dans les airs avant de retomber dans l'eau à 85 km/h (HOLY SH...!). À cette vitesse, il est carrément suicidaire de pénétrer l'eau tête première. 

via GIPHY

Chez les femmes, la québécoise Lysanne Richard, native du Saguenay-Lac St-Jean, fait partie de l'élite du sport. Championne du monde 2016 et 2e au classement général du Red Bull Cliff Diving World Series la même année, l'ancienne acrobate du Cirque du Soleil est présentement au 4e rang de l'édition 2019 et sera d'ailleurs en action les 23 et 24 août prochains en Bosnie pour l'avant-dernière étape de la compétition. 

Pousser encore plus loin

Si les compétitions s'arrêtent à une hauteur précise, rien n'empêche les plus casse-cous d'essayer de sauter d'encore plus haut. En 2015, un brésilien d'origine suisse du nom de Laso Schaller a établi le record du monde avec un saut d'une hauteur vertigineuses de 58 mètres :

via GIPHY

Avant de vous dire "J'ai le goût d'essayer ça!", sachez que des dizaines de personnes meurent chaque année en sautant d'une falaise. On rappelle que c'est un activité très, très dangereuse. D'ailleurs, le sport est surnommé "tombstoning" (faire la pierre tombale) en anglais. Ça donne une idée...


Tu aimeras aussi:

 

CHERNOBYL: UNE MINISÉRIE À VOIR ABSOLUMENT!          10 SUPERSTITIONS POPULAIRES QUI ANNONCENT LA MORT
 
7 GINS DU QUÉBEC À DÉCOUVRIR AU PLUS VITE!