Passer au contenu principal.

Top 10 des québécois les plus riches

gold-ingots-golden-treasure-47047

On a tous rêvé un jour de gagner le gros lot au 6/49. Enfin, on pourrait rentrer dans les partys du 1%, là où les gens font des partys piscines autour de piscines pleines de champagne.

Bon, ok, je vais être honnête, je n’ai aucune idée de ce que font les riches avec leur argent.

Mais saviez-vous que même si vous gagniez le gros lot, vous ne vous approcheriez même pas du top 10 des québécois les plus riches?

En fait, au moment d’écrire cet article, il faudrait gagner le gros lot 320 fois de suite pour pouvoir aspirer à la dixième place.

Mais qui sont les vrais riches du Québec? Maripier Morin a fait parler d'elle quand elle a dévoilé ses revenus dans l'émission Mais pourquoi?

Pourtant, malgré ses revenus plutôt enviables, elle est toujours très, très loin de percer le top 10 des individus les plus riches au Québec.

Voici d'ailleurs le top 10 des hommes (pas une seule femme dans ce top!) les plus riches du Québec.

 

10. Stephen Jarislowsky

Radio-Canada

1,6 milliards $

Monsieur Jarislowsky n’est pas nécessairement le nom le plus connu de cette liste. La raison est simple : contrairement à plusieurs sur cette liste qui ont fait fortune dans le milieu des affaires, notre dixième place a accumulé sa fortune dans le monde de l’investissement.

En 1955, il fonde Jarislowsky Fraser, une société de gestion de placements. Il a dirigé la société jusqu’en 2012, où il a décidé de prendre sa retraite… à 87 ans.

Malgré tout, il continue à s’impliquer dans l’entreprise, aujourd’hui âgé de 94 ans.

Son entreprise a été rachetée en 2018 pour 750 millions $ par la Banque Scotia. Pas pire fonds de pension, mettons.

 

9. Pierre-Karl Péladeau

Karine Paradis - Envedette.ca

1,7 milliards $

Si Stephen Jarislowsky n’est pas un nom connu du grand public, Pierre-Karl Péladeau, lui, se passe de présentations.

Grand patron de Québecor (entreprise fondée par son père), le magnat des médias est aujourd’hui assis sur une fortune de 1,7 milliards $, ce qui est loin d’être négligeable.

Le banquier, c’était lui tout ce temps-là!

 

8. Marcel Adams

National Post Archives

1,7 milliards $

Et on revient avec un nom inconnu de la plupart d’entre nous.

Marcel Adams est un homme d’affaire qui a accumulé sa fortune dans le monde de l’immobilier. Ayant fui les camps de concentration lors de la Seconde guerre mondiale, il s’installe à Québec et investit à partir de 1955 dans l’immobilier. Il a ouvert un certain nombre de centre d’achat, dont les célèbres Galeries de la capitale à Québec.

Âgé de 98 ans, c’est aujourd’hui son fils qui gère l’entreprise.

 

7. Jacques D’Amours

Couche-Tard

1,8 milliards $

Vous ne connaissez peut-être pas le nom de Jacques D’Amours, mais vous connaissez sans doute l’entreprise qui l’a rendu riche : Couche-Tard. D’Amours fait partie des quatre co-fondateurs de la chaîne de dépanneurs, et il en est le deuxième plus grand actionnaire, ce qui explique sa fortune.

Il a pris sa retraite en 2014, avec une fortune de près de 2 milliards de dollars $.

Il devrait être bon pour aller passer l’hiver en Floride sans trop s’inquiéter.

 

6. Serge Godin

CGI

1,9 milliards $

Comme quoi tous les riches hommes d’affaires québécois ne sont pas à Montréal, voici un autre milliardaire issu de la région de Québec.

En 1976, Serge Godin fonde dans son sous-sol l’entreprise qui allait devenir CGI, une multinationale dans le domaine de l’informatique. Rappelons qu’en 1976, les ordinateurs étaient encore d’immenses boîtes bruyantes qui nous permettaient à peine de faire des additions.

Un peu plus de 40 ans plus tard, l’entreprise cumule des revenus dans les dizaines de milliards, ce qui a permis à Serge Godin d’amasser une fortune évaluée à près de 2 milliards.

 

5. Charles Bronfman

Dario Ayala - Montreal Gazette

2,3 milliards $

Si le nom Bronfman vous est familier, c’est peut-être parce que son fils, Stephen Bronfman, est à la tête du groupe de riches hommes d’affaires qui souhaitent ramener les Expos à Montréal, ce qui lui a assuré une certaine présence dans l’actualité.

La fortune des Bronfman vient toutefois de la vente en 2000 de l’entreprise familiale Seagram à Vivendi pour la somme de 34 milliards $.

Assez pour s’acheter une équipe de baseball, assurément!

 

4. Robert Miller

Lumisculpt - Asbed.com

2,4 milliards $

Tout juste aux portes du top 3 québécois on retrouve Robert Miller, l’homme derrière l’entreprise Future Electronics. Ne vous méprenez pas avec Future Shop (RIP), son entreprise est plutôt un distributeur de composantes électroniques pour les fabricants de produits.

Bref, peut-être trouvez-vous une (ou plusieurs) pièces vendues par Future Electronics dans vos divers appareils à la maison.

Vous excuserez la photo pas très récente: Robert Miller a la réputation d'éviter les médias, et les photos de lui sont très rares.

 

3. Jean Coutu

Asclepias - Wikipedia

2,4 milliards $

Voici un nom tellement connu que vous serez peut-être même surpris d’apprendre que Jean Coutu est une vraie personne et pas seulement une mascotte pour la chaîne de pharmacies!

Jean Coutu est un pharmacien qui a ouvert sa première succursale en 1969. Son entreprise compte aujourd’hui 420 pharmacies (hihihi) à travers 3 provinces.

Monsieur Coutu profite toutefois aujourd’hui de sa retraite, puisqu’il a vendu son entreprise en 2017 à Metro pour 4,5 milliards $, ce qui a dû aider à faire passer la pilule (désolé pour le jeu de mot).

 

2. Alain Bouchard

Couche-Tard

3,7 milliards $

À la seconde position des fortunes québécoises nous retrouvons Alain Bouchard, le fameux co-fondateur de la chaîne Couche-Tard.

Parti d’un seul commerce à Laval ouvert en 1980, l’entreprise possède aujourd’hui 16 000 dépanneurs un peu partout dans le monde.

C’est payant, vendre des chips pis des cigarettes!

 

1. Lino Saputo

TC Media - Archives

5,1 milliards $

Avec une avance confortable, on retrouve au sommet de ce palmarès Emanuele « Lino » Saputo, héritier de l’entreprise Saputo.

Vous connaissez sans aucun doute cette marque qui fabrique de nombreux produits laitiers dont le fromage.

Le nom de Saputo est peut-être encore plus associé au Stade Saputo et à l’Impact de Montréal, équipe de soccer dans laquelle l’entreprise possède des parts.

Ceci étant dit, après des révélations compromettantes de l'émission Enquête, peut-être glissera-t-il dans le classement l'an prochain!