Passer au contenu principal.

Voici le jardin le plus dangereux du monde

par Gaël Corboz
Image du portail d'entrée du jardin empoisonné d'Alnwick

La chaleur va un jour se pointer le bout du nez. À ce moment-là, on va enfin pouvoir sortir le BBQ, rester dehors avec pas de manteau et commencer notre jardin! Partout dans l'hémisphère nord au mois de mai, les plantes et les fleurs se réveillent. En Angleterre, les jardins du château d'Alnwick sont une attraction très populaire et attirent plus de 600 000 visiteurs par année.  Mais si certains touristes y viennent pour apprécier la beauté du spectacle qu’offrent les millions de fleurs, beaucoup se déplacent pour visiter un endroit totalement inusité au coeur du site: le Poison Garden.  Voici le jardin le plus dangereux du monde.

Portail à l'entrée du Poison Garden d'Alnwick

Flickr

Ne touchez à rien!

Habituellement, on demande aux gens de ne pas toucher pour ne pas abimer les choses. Ici, les rôles sont inversés. Non seulement, on ne touche pas, mais on ne sent pas les fleurs et par-dessus tout, on ne goûte à RIEN. Ouvert en 2005, le jardin présente une centaine de variétés de plantes qui peuvent soit vous rendre gelé comme une balle, soit vous faire souffrir intensément, soit vous tuer avec une redoutable efficacité, soit tout ça en même temps. "Ça doit pas être si pire" dites-vous ? Quand c'est rendu que tu mets des plantes dans une cage, que tes jardiniers portent des protections comme si y venait d'avoir une guerre bactériologique et que le site est surveillé 24h par jour pour éviter tout incident, c'est que c'est du sérieux. Malgré tout, chaque année, des petits comiques défient les interdits et respirent certaines fleurs d'un peu trop près...et se réveillent à l'hôpital.

Un jardinier du Poison Garden portant une combinaison de protection.

youtube

C'est quoi l'dée ?

En 1996,  Jane Percy devient duchesse du comté de Northumberland dans le nord-est de l'Angleterre et hérite du château d'Alnwick, qui a servi de Poudlard pour les deux premiers films Harry Potter. Y'a pire, mettons... À l'époque, le terrain est couvert de sapins ben ordinaires. Elle engagea alors un architecte paysagiste pour transformer l'endroit en d'immenses jardins. Puis un jour, alors qu'elle songeait à créer un coin pour les plantes guérisseuses, elle a décidé de faire complètement l'inverse. Parce qu'on va se le dire: c'est ben plus le fun de savoir ce qui peut te tuer! 

Une plante en cage dans le jardin empoisonné.

smithsonianmag.com

Une mission éducative

Entre les dangereux plants de Cigue tachetée et de belladonnas se cachent parfois des plantes dont tout le monde connait les effets comme des plants de coca, de cannabis sativa, de tabac et des champignons magiques. La duchesse s'est donnée pour mission d'éduquer les enfants sur les dangers des drogues en montrant d'où elles proviennent et ce qu'elles contiennent. L'endroit montre aussi à des visiteurs médusés que certaines plantes très communes en Europe ou ailleurs, comme le laurier rose ou la berce du caucase, sont aussi très toxiques. 

Image d'un plant de cannabis en cage au Poison Garden.

Flickr

Un guide s'adressant aux visiteurs du Poison Garden

smithsonianmag.com

La plante favorite de la duchesse

L'endroit regorge de machines à tuer aussi belles que redoutable. Parmi celles-ci se trouve la brugmansia, connue aussi sous le nom de trompette des anges. Selon les dires de la duchesse, cette plante est un incroyable aphrodisiaque qui vous amène au 7e ciel... avant de vous tuer sans douleur. Bref, la mort parfaite. 

Un fleur de brugamnsia, une des plantes favorites de la duchesse.

Poison Diaries

Bref, une destination à vos risques et périls. D'ailleurs, saviez-vous qu'il existe des plantes carnivores au Québec ? Oui oui, découvrez-les ici!